Perspectives multiples



Un des concepts clés du cours d'Études sociales 30-2 est celui des « multiples perspectives ». Les multiples perspectives sont les différents points de vue à travers lesquels les êtres humains perçoivent le monde, les grandes questions de l'heure. Celles-ci sont influencées par le vécu de la personne ou encore par l'expérience avec un groupe d'individus.

Que signifie examiner les grandes questions selon de multiples perspectives?

Le récit qui suit Les aveugles et l'éléphant pourrait t'aider à comprendre. Ce récit d'origine hindoue démontre ce qu'on appelle Anekantvada ou encore « La pluralité des choses ».

Les aveugles et l'éléphant

Il était une fois un village entièrement peuplé d'aveugles. Un colporteur informa les habitants qu'un prince, venu de loin, traversait la contrée à dos d'éléphant.

- Qu'est-ce qu'un éléphant? demandèrent les aveugles.

Il n'y en avait pas dans les parages, et ils n'avaient jamais entendu parler de cet animal-lĂ .

Le colporteur leur dit qu'il s'agissait d'une bête gigantesque, en tout point extraordinaire. Il piqua si bien leur curiosité que les aveugles voulurent tous approcher l'éléphant pour s'en faire une idée personnelle. Tous, c'était beaucoup trop. Par conséquent, on décida d'envoyer une délégation de trois personnes, que le prince voyageur reçut de bonne grâce. Il autorisa les représentants du village à palper son éléphant à loisir. Ils palpèrent donc, remercièrent et rentrèrent chez eux.

Aussitôt, ils furent entourés et assaillis de questions par les autres villageois.

« C'est un animal qui ressemble à un tapis rugueux battu par le vent sur une corde à linge », dit un aveugle qui n'avait touché que l'oreille.

« Pas du tout. » dit celui qui n'avait tâté que la trompe, « C'est une sorte de serpent très épais, très nerveux, à tête poilue et humide. »

« Comment donc! » s'indigna le troisième, qui n'avait palpé que la patte, « C'est une bête épaisse et calme comme un arbre. »

« Entendez-vous! » demandèrent les villageois.

Loin de s'entendre, les trois aveugles en vinrent aux mains, chacun prétendant avoir raison. Les autres prirent parti et la querelle tourna à l'affrontement général.

Quand tout le monde fut las de donner et de recevoir des coups, un sage proposa d'envoyer une autre délégation, plus nombreuse, formée de personnes choisies pour leur intelligence, et qui prendrait le soin de demander au prince lui-même une description de sa monture - car les aveugles, se souvenant des paroles du colporteur, doutaient que l'on puisse voyager à dos de tapis, à dos de serpent ou à dos d'arbre.

Il fallut plusieurs jours pour se mettre d'accord sur la composition de cette nouvelle ambassade. Lorsqu'elle arriva, le prince avait levé le camp.

Tu as peut-être déjà eu l'occasion de lire l'adaptation de ce récit par le poète John Godfrey Saxe, 1816-1887.

La morale de cette histoire est qu'il y a de la vérité dans tout ce que chacun voit. Parfois, on arrive à percevoir toute la vérité alors que d'autres fois, seule une partie nous est visible à cause de notre point de vue. Au lieu de nous disputer, nous devrions nous rendre compte que chaque individu possède sa propre perspective ou son propre point de vue qui est fondé sur son expérience et sa compréhension.

Le Canada est une nation composée de peuples provenant de différentes origines, tels les Autochtones, les Métis, les anglophones britanniques, les Écossais, les Irlandais, les Chinois, les Ukrainiens, etc. qui font du Canada leur pays. Ces gens ont tous contribué à façonner l'identité toujours changeante du Canada. Nous pouvons contribuer à bâtir un Canada meilleur empreint de tolérance si nous arrivons à mieux comprendre les différents peuples qui le composent.

Une nouvelle prioritĂ© : Dans le passĂ©, le programme d'Études sociales de l'Alberta mettait l'accent sur les expĂ©riences des peuples blancs du Canada. Toutefois, plusieurs peuples existaient dĂ©jĂ  en terre canadienne longtemps avant que les EuropĂ©ens y dĂ©barquent. Les peuples des Premières Nations du Canada sont une composante fondamentale de la sociĂ©tĂ© canadienne, ainsi que les MĂ©tis et les Inuits. Les Français et les Anglais ont Ă©tĂ© parmi les premiers colons Ă  s'Ă©tablir au Canada et font aussi partie de notre patrimoine. Les immigrants venus plus rĂ©cemment au Canada y ont aussi beaucoup contribuĂ©. Ensemble, toute cette diversitĂ© culturelle a fait du Canada ce qu'il est aujourd'hui. 

La perspective autochtone

L'icĂ´ne PNMI accompagne l'information qui rĂ©vèle le point de vue des Premières Nations, des MĂ©tis et des Inuits du Canada. On les appelle Premières Nations parce qu'elles Ă©taient dĂ©jĂ  ici avant que les EuropĂ©ens arrivent en AmĂ©rique du Nord. Les peuples autochtones sont composĂ©s, par exemple,  des Montagnais-Naskapis de l'est du Canada, des Iroquois du centre du Canada, des Pieds-Noirs et les Cris des plaines et des HaĂŻdas de la cĂ´te du Pacifique ainsi que des Inuits du Grand Nord canadien. Chacun de ces peuples a un point de vue distinct l'un de l'autre. C'est une erreur de croire qu'ils possèdent tous une mĂŞme perspective. Les MĂ©tis sont des descendants provenant du mĂ©lange de Blancs avec des Autochtones. Chacun de ces groupes distincts possède un point de vue, des valeurs, des langues, des coutumes et des traditions qui lui sont propres. Bien que ce cours ne puisse pas examiner tous les points de vue, il tente d'en examiner plusieurs.

Éléments de l'icône PNMI :

  • Premières Nations : Le tipi est une habitation traditionnelle propre aux peuples nomades des Plaines. Sa longue forme conique permettait Ă  la lumière de s'infiltrer Ă  l'intĂ©rieur. Sa base circulaire reprĂ©sentait les cycles de la nature : la terre, le ciel, les saisons et la vie. Ce sont elles qui Ă©rigeaient ces structures et elles en Ă©taient aussi les propriĂ©taires.

  • MĂ©tis : Le symbole de l'infini, emblème des MĂ©tis, reprĂ©sente l'Ă©mergence d'un nouveau peuple d'origine autochtone. Il a flottĂ© pour la première fois en 1816 - le premier drapeau autochtone du Canada. Il reprĂ©sente aussi la fusion de deux peuples et cultures distinctes, les EuropĂ©ens et les Autochtones.

  • Inuit : Inukshuk signifie « Ă  l'image de l'homme ». Ces grandes pierres sont agencĂ©es de sorte Ă  ressembler Ă  une silhouette humaine. Elles Ă©taient Ă©rigĂ©es afin de guider les voyageurs du Grand Nord. On ne les retrouve que dans l'Arctique canadien. Elles reprĂ©sentent le leadeurship et l'indĂ©pendance.

La perspective francophone

Les premiers colons d'origine française en Alberta ont aussi contribué à la création de la société albertaine. Cette icône accompagne l'information propre au point de vue francophone.

Le drapeau franco-albertain a été dévoilé au congrès annuel de l'ACFA le 6 mars 1982. Il est l'œuvre de Jean-Pierre Grenier.

Le bleu représente la population albertaine et le blanc représente la communauté francophone. Leur mélange, le long de la ligne oblique, signifie qu'il est important et nécessaire que la francophonie fasse partie de la communauté albertaine et que cette dernière reconnaisse les droits, la richesse et la valeur des Franco-Albertains. Les deux fleurs, l'églantine sauvage et la fleur de lis sont les deux symboles les plus distinctifs de ces deux aspects : l'Alberta et la francophonie. Les deux bandes obliques qui traversent le drapeau ont aussi une signification historique puisqu'elles représentent les routes et les cours d'eau qu'ont empruntés nos ancêtres pour venir explorer et coloniser la région. C'est aussi un rappel de nos droits de peuple fondateur en Alberta.


Quelle est ta perspective?


Tu possèdes peut-être un point de vue qui diffère des autres à cause de tes origines. N'hésite pas à partager tes opinions et points de vue soit dans les discussions ou avec ton enseignant par courriel.